Les livraisons de colis par drônes : pour demain ?

Au fil des années, les livraisons de colis par drônes deviennent une réalité pour de nombreuses enseignes d’e-commerce à travers le monde. En France, quelques marques phares dans plusieurs domaines de la vente en ligne ont déjà lancé leur premier essai sur ce mode de livraison high-tech. Retrouvez les informations utiles à ce sujet, qui pourraient révolutionner le secteur de l’e-business.

Un système de livraison gagnant-gagnant

En ce moment, les achats impulsifs sur Internet sont devenus une monnaie courante. Les consommateurs désirent être livrés dans les plus brefs délais pour éviter les longues semaines d’attentes. L’idée de faire des livraisons de colis par drônes a alors vu le jour. Les colis seront déposés soigneusement dans le jardin ou devant la porte d’entrée des clients. Par la suite, les tests se sont multipliés partout dans le monde dans le but de concrétiser le concept. Pour l’internaute, il s’agit d’un gain de temps considérable qui incitera à de nouveaux achats. En conséquence, le chiffre d’affaires du vendeur augmentera. Il faut noter en même temps qu’un drône peut supporter jusqu’à 3 KG de marchandises, soit près de 85 % des produits les plus commandés et mieux vendus.

Quelques limites encore difficiles à gérer

Au départ, les soucis rencontrés étaient au niveau de la FAA (Federal Aviation Administration), l’organisme en charge du contrôle aérien aux États-Unis. Pour contourner cette situation, une enseigne star de la vente en ligne a lancé une possibilité d’utilisation de l’espace aérien dans une altitude entre 50 à 120 mètres. Un espace dédié aux particuliers pour les prises de vue insaisissable, ce qui présente une opportunité pour les livraisons de colis par drônes. Parmi les obstacles, l’alimentation est également un sujet en cours d’analyse. Le dispositif est généralement alimenté par une batterie qui dispose d’une puissance assez limitée.

Un concept opérationnel très prochainement

Il s’agit d’un mode de livraison de demain, qui a séduit un bon nombre de géants du web. Les ingénieurs étudient toutes les possibilités et ne manquent pas d’imagination pour concrétiser rapidement ce concept. La concurrence avec les transporteurs habituels sera alors rude. Dans tous les cas, ce dispositif est moins polluant que les gros camions de livraison. Concernant les difficultés techniques, la performance de l’appareil subit également plusieurs tests et réajustements. L’objectif étant d’éviter que le drône tombe en panne en cours de route ou que la trajectoire de celui-ci soit modifiée à cause d’un élément perturbateur.

La logistique urbaine : un enjeu contre la pollution croissante des centre-villes
Logistique : qu’apelle-t-on l’enjeu du « dernier kilomètre » ?